Retour à la dure réalité

Retour à la maison après quelques jours d’absence pour s’apercevoir, un dimanche matin – c’est pourtant, au delà d’être bien malheureuse, une combinaison hautement improbable – Ô désespoir que…

Plus de café moulu, plus de lait…

(…) Les points de suspension donnent une indication temporelle importante, tentant de définir – bien imparfaitement bien sûr – l’écoulement si particulier du temps du dimanche matin, avant son café justement. Ce temps vaguement suspendu… à la porte du placard à provisions, où l’on scrute les pots de miel, confitures, céréales, et multiples variétés de compotes en tentant de fouiller du regard ces pots que nos mains n’ont pas la capacité de déplacer. Ce temps là. Mais non, de café ou de lait – pas l’ombre d’un soupçon…

Alors vous me mettrez un Nescafé –  avec son jus de yaourt … Oui c’est cela. Bien serré. Merci.

Addiction, quand tu nous tiens.

Ps : Père Noël, si tu venais à passer dans le coin aujourd’hui – je sais ça n’est pas vraiment la saison mais on est dejà dans des ordres de realité si improbables… – je cherche aussi depuis quelques temps maintenant un ventilateur de plafond à larges pales – type colonial  – pour pendre dans le salon. Si jamais !

Publicités
Comments
One Response to “Retour à la dure réalité”
  1. C’est incroyable… Le père Noël existe, et s’il lit ce post il se reconnaîtra !! – Merci pour le café, merci pour le lait… – c’était vraiment un chouette dimanche de mai !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :